Vie et mort

Les lignes de vie.

L’état de santé d’un personnage est mesuré par trois lignes de vie. Chaque ligne de vie comporte un nombre de cases identique. Les humains ordinaires disposent de 4 cases par ligne de vie, soit 12 points de vie. Animés par la force vitale de trois esprits, les Trinités possèdent pour leur part 8 cases par ligne de vie, soit 24 points de vie.

Les trois états.

Lorsqu’il perd des points de vie, le personnage coche des cases de ligne de vie du personnage. Il coche dans la première ligne de vie, puis dans les suivantes : lorsqu’il doit cocher une case alors que toutes sont remplies, le personnage meurt.

Lorsque le personnage coche la première case de la première ligne de vie, le personnage est endolori. La majorité des profanes fuient lorsqu’ils subissent des blessures sur cette ligne de vie. Les tests de Soins pour soigner cette ligne de vie ne subissent aucun malus.

Lorsque le personnage coche la première case de la deuxième ligne de vie, le personnage est blessé. En combat, seuls les fanatiques et les personnes rompues au combat continueront de se battre en étant blessé. Les tests de Soins pour soigner cette ligne de vie subissent un malus de – 3.

Quand le personnage coche la première case de la troisième ligne de vie, le personnage est inconscient. Il s’enfonce ensuite progressivement dans le coma : il perd 1 point de vie toutes les heures, avant de décéder lorsqu’il ne peut plus cocher de case et qu’il doit en cocher une. Les tests de Soins pour soigner cette ligne de vie subissent un malus de – 6.

La récupération.

Le simple repos permet de recouvrir des cases de la première ligne de vie : une heure de repos permet de récupérer un point de vie.

Pour la deuxième ligne, les soins sont une addition indispensable au repos : une journée de repos et de soins permet de recouvrer 1 point de vie. Ces soins nécessitent la simple présence d’une personne disposant une valeur minimum de 1 en Soins.

Pour la troisième ligne de vie, des soins quotidiens sont indispensables : chaque semaine, un test de Soins / – 6 a lieu ; s’il est réussi, le personnage récupère 1 point de vie ; sinon, un nouveau test est nécessaire.

Les soins.

On distingue de deux types de soins. Les soins d’urgence permettent d’arrêter la perte de points de vie dans la ligne inconsciente. Les premiers soins permettent de faire regagner 1 point de vie.

La régénération des Trinités.

Une Trinité dispose d’une vitalité extraordinaire, lui permettant même de se régénérer avec du Karma. Une régénération est une action libre nécessitant la dépense d’un point de Karma, Lumière ou Ténèbres selon l’état de l’Adam’ :

  • Endolori : le Karma-Lumière comme le Karma-Ténèbres peuvent soigner les blessures de cette ligne de vie.
  • Blessé : le Karma-Lumière permet à la Trinité de repousser les ténèbres de l’inconscience.
  • Inconscient : quand la Trinité s’évanouit, sa conscience est plongée dans l’obscurité et seul le Karma-Ténèbres peut l’aider. Lorsqu’un Adam’ est évanoui, l’Archonte déclenche la régénération. À la fin de chaque round, l’Archonte utilise un point de Karma-Ténèbres afin de sortir son Adam’ de l’inconscience.

Lors d’une régénération, le personnage récupère 4 points de vie par point de Karma dépensé. Les plaies se referment sans laisser de cicatrices ou d’hématomes. Les brûlures disparaissent comme par miracle. En revanche, les membres amputés ne repoussent pas (même si en mettant en contact un membre et le moignon correspondant, il est possible de réaliser à nouveau la jonction).

La mort.

Il est difficile de tuer l’Adam’ d’une Trinité. Contrairement aux Adam’ ordinaires, il ne décède pas lorsque toute sa ligne de vie Inconscient est cochée et qu’il perd encore un point de vie. Bien qu’ayant l’apparence d’un cadavre (test de Soins / – 6 pour s’apercevoir du contraire), il reste simplement évanoui, jusqu’à ce qu’il régénère. Pour l’annihiler définitivement, il est nécessaire de détruire l’intégrité du corps afin de rendre toute dégénération impossible : tête coupée, bûcher, acide…

Le trépas définitif de l’Adam’ entraîne la disparition du Deva et de l’Archonte qui lui sont liés : les esprits ne survivent pas à la mort du filleul qui leur a été confié par les Elohims.

Vie et mort

Trinités : l'Ère du Dragon UskomatonMurmeli